Triathlon de Revel Saint-Ferréol 2018

Hier, je participais pour la seconde fois consécutive au Triathlon de Revel Saint-Ferréol, organisé par le club Triathlon Toulouse Métropole.
Cette édition s’est déroulée sous un temps nuageux tout le week-end, mais restant agréable pour la pratique du triathlon.
J’ai pris le départ du M soit 1500m de Natation + 40km de Vélo + 10km de Course à pied.

Nager en eau trouble

DSC08970

Départ 09h07min, soit 7min après les filles. Eau à 19.2°C, donc possibilité de nager avec la combinaison.
Un début de course agité, ça bouscule, ça s’agite, c’est la guerre !
Après la première bouée, je me sens faible et j’ai du mal à tirer sur les bras… Je trouve le temps long dans l’eau, j’ai du mal à avancer et je me dis que ce tri va être long.
Je sors malgré tout de l’eau en 28min47s.

 

Un coup de cul avant la montée

DSC08981

Après cette nage mitigée, c’est parti pour un parcours vélo qui s’annonce compliqué. On le sait avant de s’inscrire, la partie cycle de Revel est exigeante et il va falloir s’y filer.
Les chaussures à peine sur les cales, un petit coup de cul nous attend juste à la sortie de la première transition de quoi nous casser les jambes dès le départ. Mais une petite descente et un plat sur 1km nous permet de récupérer avant la première ascension de 7km, jusqu’au col de Brunel.
Une fois là-haut, une longue descente de plus de 10km nous permet de prendre de la vitesse, 65km/h max pour moi. Le temps commence à se couvrir et je n’ai toujours pas séché. Avec la vitesse et le vent j’ai froid et je commence à avoir la chaire de poule, qui ne me quittera pas de tout le vélo.
Une fois tout en bas, un peu de plat pour souffler et débuter la dernière ascension de presque 20km. Le tout avec un peu de vent de face, sinon ce n’est pas drôle.
Je pose le vélo en 1h36min52s. Satisfaisant au vu de ma forme du jour.

 

Coûte que coûte

DSC09045

Deux boucles de 5km nous attendent, avec un profil vallonné.
Le vélo à peine déposé et les baskets chaussées, mes jambes sont revenues. Mais dès le premier kilomètre, des douleurs digestives m’handicapent. Durant 3km, ces crampes au ventre me gênent pour respirer. Ma respiration est forcée et rapide. Une fois les crampes atténuées, c’est au tour d’un point de coté de me faire souffrir pendant 1km. Je marche même 10m pour souffler et me détendre avant de repartir en serrant les dents.
À la fin de cette première boucle, les douleurs se réduisent et deviennent supportables.
Je termine cette course tant bien que mal en 49min13s.

 

No pain no gain

DSC09055

Je fini cette épreuve en 2h59min03s.
Même si j’ai subit cette course, je réalise un temps satisfaisant qui me classe dans le premier tiers du tableau.
Je garde un souvenir mitigé de cette épreuve, toutes les courses ne peuvent pas se passer comme sur des roulettes, hier j’ai pu le confirmer.
Je vais reprendre tranquillement l’entraînement après avoir bien récupérer.

Un grand MERCI au TTM pour l’organisation ainsi qu’aux bénévoles qui nous ont guidé sur le vélo, assuré notre sécurité sur toutes les épreuves et qui nous ont ravitaillé !

Dans le même sujet, retrouvez mon compte rendu de l’Ironman 70.3 de Barcelone du mois de mai 2018 ! 

 

 

Publicités

5 règles pour débuter et progresser en CAP

La course à pied est l’un des sport les plus simple à pratiquer, une paire de chaussures et c’est parti !
Cependant, c’est tout de même une activité très technique et pour progresser en course à pied il y a quelques règles simple à respecter.

IMG_4094

1 – Ne pas trop en faire d’un coup

L’erreur souvent faite lorsque l’on débute en course à pied est de vouloir en faire trop rapidement. Les premiers runs sont difficiles mais très vite on peut ressentir une progression importante. Il est important de ne pas passer de 20min de footing à 40min d’une semaine à l’autre.
Afin que le corps s’adapte à cet effort, il est plus intelligent de rajouter 2-3min au run précédent. Cela permet à l’organisme de s’adapter progressivement, de se renforcer et de limiter les traumatismes (donc les blessures).

2 – Des chaussures adaptées 

La chaussure est le seul matériel indispensable (quoi que…) au running. Il est donc primordial d’investir dans une bonne paire de chaussures.
L’idéal est de vous rendre dans le magasin de sport le plus proche de chez vous ou dans un magasin spécialisé en course à pied.
Choisissez une paire dans laquelle vous êtes confortable et adapté à votre morphologie. Et si elle a du style c’est la cerise sur le gâteau.
Il existe des chaussures avec une correction de foulée, mais cela ne fera que compenser vos erreurs sans les corriger, essayez d’abord d’améliorer votre foulée par vous même.

3 – Fractionné, fractionné et fractionné

IMG_3964

Le fractionné est l’entrainement indispensable et incontournable à la progression de votre niveau en course à pied.
Dans un premier temps, vous devez diviser vos séances. C’est à dire qu’au lieu de vouloir courir une fois 1h dans la semaine, faites plutôt deux séances de 30min.
La seconde partie est de faire des séances de fractionné. Les formats les plus simples à réaliser lorsque l’on débute sont :
8x – 30s allure rapide – 30s récup ou 15s-15s.
8x – 200m allures rapide – 200m récup ou 100m-100m ou 400m-400m
Si vous n’avez pas de quoi mesurer le temps ou les distances, trouvez deux repères visuels entre lesquels vous ferez votre fractionné.
N’oubliez pas de vous échauffer 10-15min avant pour ne pas vous blesser. Puis, faites un petit footing de récup’ après pour que le corps se relâche tranquillement.

4 – Relevez des challenges 

DSC07081

Au-delà de l’entrainement, ce qui nous fait progresser est la compétitivité. Se mesurer aux autres doit constituer une motivation à se dépasser.
Fixer vous des objectifs, d’abord contre vous même, puis inscrivez-vous à une course proche de chez vous ou une course qui vous attire (Barcelone, Paris, 10km, 21km…).

5 – Prenez du plaisir

Pour finir l’élément essentiel est le plaisir. Courez pour vous.
Ne cherchez pas à courir pour perdre du poids. Cela n’aura qu’un effet temporaire. Votre physique ne doit être qu’une conséquence et non la cause pour laquelle vous courez.
Prenez du plaisir à courir et félicitez vous. Chaque étape que vous franchirez sera une victoire. Soyez fier de vous.

N’hésitez pas à partager vos efforts sur les réseaux sociaux.

INsta

 

Si cette article vous à aidé à vous lancer et à progresser, vous pouvez commenter et partager !

IronMan 70.3 de Barcelone

Il y a un peu plus d’une semaine, je prenais le départ de mon premier Ironman 70.3 sur la plage de Calella, près de Barcelone. Je souhaite vous faire un compte rendu de cette expérience et par la même occasion reprendre du service sur le blog.

DSC08596.jpg

L’Ironman c’est quoi ?

L’Ironman est une compétition extrême, un triathlon longue distance qui existe en deux versions, 70.3 et 140.6, correspondant à la distance totale parcourue en miles.
70.3 : 1,9km de Natation / 90km de Vélo / 21km de Course à pied
140.3 : 3,8km de Natation / 180km de Vélo / 42km de Course à pied
Pour cette année 2018, je m’étais fixé comme défi de terminer un Half Ironman (70.3). J’ai choisi celui de Barcelone car je voulais nager en mer et le faire à l’étranger.

Une prépa suffisante mais nécessaire.

En m’inscrivant sur cette course, je m’étais fixé comme seul objectif de le terminer. Après seulement quelques mois d’expérience dans le triathlon je voulais garder une ambition modeste.
Après le semi-marathon de Toulouse, j’ai pris quelque semaines de repos puis repris l’entrainement. Cependant, j’ai réellement entamé ma préparation pour cette échéance début janvier. En ayant comme seul objectif de finir, je suis resté léger sur les entrainements. Je me suis organisé seul mon plan d’entrainement et j’ai donc fait quelques erreurs de parcours.

Malgrès tout, 3 semaines avant Barcelone, j’ai fait une estimation de mon temps et j’espérais pouvoir m’approcher des 6h de course.

Perfect check in !

Nous sommes arrivés la veille sur Calella afin de récupérer mon dossard et de mettre le vélo au parc.
Ironman est un label qui à une organisation parfaite. Je récupère rapidement mon dossard et file au briefing. Les règles sont strictes, 0 drafting autorisé.
Avant de déposer mon vélo et mes sacs pour les transitions du lendemain, j’organise toutes mes affaires. Je prend le temps de bien vérifier de rien oublier et de checker mon vélo. En route pour le parc. Au dépôt du vélo, l’ambiance est détendue, j’en profite pour admirer les différents bolides.
Je quitte la zone Ironman assez serein et on file à l’appartement. Repas riche et au lit de bonne heure pour être en forme.

Get up stand up

4H30 – Le réveil sonne ce 20 Mai 2018. Un petit déj’ copieux, riche en glucides pour faire le plein d’énergie. Une douche froide puis j’enfile ma tri-fonction, check mon sac puis go pour la dernière vérification du vélo.
Arrivé au parc, je sens la tension générale, tout le monde est concentré. Je me met dans ma bulle avant de mettre ma combinaison et de rejoindre la plage.

DSC08599

Nage qui peut !

Quelques minutes après le départ des pros, c’est à mon tour de me jeter à l’eau. Les 300 premiers mètres sont en direction de l’horizon, avant de tourner à la première bouée et de longer la plage. À 500m parcourue, ma montre vibre pour me prévenir et je suis à moins de 9min. Je suis parti vite par rapport à mon SAS de départ (prévision de 35min), je m’en suis rendu compte car jusqu’à mi-parcours j’ai fait que doubler. Puis, je me retrouve seul et décide de rallonger le parcours d’une centaine de mètre…
Je sors finalement à 34min36s de l’eau ! Bien mieux que mon objectif.

DSC08600

Roule ma poule

Après une transition correcte, c’est motivé que j’attaque la partie vélo avec comme objectif de passer sous les 3h30min. On fait 3km dans Calella avant de sortir de la ville et de rejoindre l’arrière pays. J’ai le parcours en tête, 3 bosses, une au 21km, 45km puis 70km. Je gère bien mon effort, je m’hydrate et m’alimente suffisamment. Je ne m’occupe pas trop du chrono, mais à 10km de l’arrivée je me rend compte que je suis à 2h45min de course. Bien en avance sur mon objectif.
J’arrive au parc à vélo à 3h05min35s ! Super fier de moi.

Negative split but goal !

À peine descendu du vélo, je sens que mes jambes sont tétanisées et je me dis que le semi-marathon va être long. C’est 2 aller-retour qui nous attendent le long de la plage. Je pars trop vite sur les 2 premiers kilomètres, 4m15s/km à la montre. Mais plus j’avance dans le parcours, plus je sens que mes jambes sont faibles. Plus d’énergie sous le coude, je vois que je ralentie de km en km. Mais je m’étais promis de ne pas marcher. À 6m30s/km au 19ème kilomètre, l’approche de l’arrivée me reboost et je ré-accélère, un peu… 🙂
J’arrive sur le tapis rouge et je réalise que je l’ai fait.
Temps final 5h45min17s.

DSC08631

Une magnifique expérience.

Je resors de cette course plus fort. Dans l’ensemble j’ai très bien vécu l’effort et j’ai adoré la distance.
L’organisation Ironman est irréprochable. Si vous vous laissez tenter par un Ironman 70.3 je vous conseille vivement Barcelone. Par son parcours agréable et une météo parfaite.
Maintenant, on se tourne vers le Sprint de Montauban et le M de Revel, en attendant le prochain 70.3.

Ironaman 70.3 Barcelone

Test des Nike Air Vomero 10

Vous avez pu les apercevoir dans le post précédent, voici les Nike Air Vomero 10. En vue de notre objectif de semi-marathon, Florian devait renouveler sa paire de running.

La pantoufle du coureur.

La Vomero offre un confort optimal pour ceux qui cherchent de l’amorti sans perdre le dynamisme. Le maintien du pied est agréable et sécurisant.
Cette paire de chaussure à foulée universelle est adaptée aux coureurs n’ayant pas besoin de correction. Elle convient aussi parfaitement aux supinateurs (appuis sur l’extérieur du pied), ce qui est mon cas.

Comme sur un nuage.

La célèbre semelle Nike Air Zoom offre à la chaussure un amorti doux et efficace. Cela permet de courir de longues distances sans problème. Idéal pour les marathoniens ou ceux qui souhaitent protéger leurs dos. On a la sensation de courir sur un nuage.

course à pied nike air vomero

Une relance dynamique.

Ce super amorti n’est pas au détriment du dynamisme. En effet, le rebond de la Vomero favorise une bonne relance pour ne pas perdre l’efficacité de votre foulée. La semelle extérieure accroche bien au sol, ce qui permet de courir sur route, piste ou chemin tracé et offre une bonne durabilité à la chaussure.

Tout en sécurité.

La Nike Air Vomero possède une stabilité sécurisante avec un maintien du pied confortable. Dès la première séance avec, la foulée est naturelle et on ne cherche pas nos appuis.

En résumé, c’est une chaussure qui possède les arguments pour convaincre les coureurs et surtout détrôner les marques de running historiques comme Asics ou Mizuno. Avec un look magnifique, elle séduit les sportifs qui font aussi attention à leur style.

runnin nike air vomero 10 orange

 

 

Courez votre Marathon avec Nike

Envie de vous mettre à courir ? Mais vous ne trouvez pas la motivation nécessaire. L’application Nike Run Club vous propose un programme adapté à votre objectif et totalement gratuit !

test-nike-run-club

Définissez votre objectif.

Avant toute chose, il est important que vous définissiez un objectif réalisable et surtout concret. Nous vous conseillons de vous inscrire à une course organisée proche de chez vous. L’application Nike vous propose de préparer votre prochain 5 km, 10 km, 21km ou même 42 km sur 8 à 26 semaines. Sachez que plus la préparation sera longue, mieux vous serez le jour J.

Un programme avec des courses variées et dynamiques.

Votre coach Nike vous concocte un plan en fonction de vos habitudes de courses à pied ou vos désirs (2-3 séances par semaine ou plus). Chaque séance est différente, Long Run, Fractionné ou encore Run Rythmé vous feront transpirer et surtout progresser !
Le Run de Référence permettra d’adapter et d’ajuster votre rythme de course tout au long de la programmation. Idéal pour suivre vos progrès et nourrir votre motivation.

Objectif 21K.

Crossfitteurs depuis 3 ans, nous voulions modifier notre activité physique avec un sport d’endurance et continuer à nous dépasser. Nous avons donc déterminé notre objectif qui est le semi-marathon de Toulouse en Octobre 2017. Cela nous laisse le temps suffisant pour une préparation optimale. Et nous continuerons le chemin vers le marathon début 2018.

Rejoignez-nous !

N’hésitez pas à partager avec nous vos objectifs et votre progression.

« JUST DO IT »

Run running nike air vomero 10

Nos bonnes adresses du Pays Basque

Aujourd’hui, nous faisons un petit récapitulatif des adresses que nous avons aimé au Pays Basque. Vous partez le temps d’un week-end et vous ne savez pas où prendre un verre, manger ou dormir ? Vous êtes au bon endroit, on vous dit tout !

Guéthary

tasse poterie guethary

La poterie de Guéthary

Léna Baltazard, originaire de Suède, a ouvert son atelier/boutique en 2002. Depuis, elle propose des poteries toutes aussi jolies les unes que les autres. Des pièces en grès épurées et uniques. Nous l’avons connu grâce à la maison d’hôtes Arima à Biarritz qui sert le petit déjeuner dans de la vaisselle dénichée chez Léna.
Ouvert toute l’année, n’hésitez à téléphoner si la boutique est fermée. 
49 Avenue Harsipe – 64610 Guéthary

Biarritz

Chambres d’Hôtes Arima

DSC05427

Architecte et décoratrice s’assemblent ici pour former une superbe chambre d’hôtes. Situé en plein centre de Biarritz, c’est le lieu idéal pour profiter de votre week-end. Cette maison dispose de 3 chambres et d’une piscine chauffée. Tout est parfait, les tons choisis pour la chambre, la décoration, le mobilier, l’accueil très chaleureux, le petit déjeuner gourmand… Nous vous conseillons vivement cette maison !
13bis avenue du Parc Bon Air – 64200 Biarritz

Puig & Daro

assiette tapas puig and daro biarrtiz

Bar à Tapas incontournable des Halles de Biarritz. Nous avons dégusté une assiette espagnole, quelques tapas et de la pluma de porc à la plancha, un vrai régal ! Accompagné de vin blanc et d’un bon gâteau basque à la confiture de cerise noire pour finir.
Rue Gambetta – 64200 Biarritz

Bar Jean

bar jean tapas comptoir biarrtiz

Une institution à Biarritz, ce bar à tapas ne désemplit pas ! Situé au coeur des Halles de Biarritz, commandez à boire et allez vous même vous servir de tapas savoureux. À savoir qu’un service de restauration est également possible mais après avoir ingurgité quelques tapas, nous n’avions plus vraiment faim.
5 Rue des Halles – 64200 Biarritz

Saint-Jean-De-Luz

Le Suisse

merlu basque le suisse saint jean de luz

La brasserie le Suisse propose de la cuisine française. Nous avions pris un merlu de Saint-Jean péché à la ligne pour 2 cuisiné à la manière basque accompagné de pommes de terre grenailles et de ratatouille. Rien à dire, c’était très bon. Le dessert était pas mal non plus avec le fameux gâteau basque à la crème de la maison Pariès accompagné de sa glace au lait de brebis et le cheesecake à la cerise noire. Une adresse à choisir si vous avez envie de manger des classiques ou des fruits de mer. Pourquoi le Suisse ? Car le propriétaire est suisse !
Place Louis XIV – 64500 Saint-Jean-de-Luz

Maison Adam

Pâtisserie emblématique de la côte basque réputée pour ses macarons, ses gâteaux basques mais aussi ses chocolats ! Nous nous sommes laissés tenter par des macarons basques et un gâteau basque à la cerise noire. Nous pouvons vous dire que les macarons sont à la hauteur de leur réputation. La maison fondée en 1660 est créatrice du macaron basque depuis cette date ! Le gâteau basque était également à tomber, nous l’avions ramener à Toulouse et il se conserve très bien quelques jours. De plus, les vitrines de chocolats étaient ravissantes avec les oeufs de pâques.
3 boutiques sur Saint-Jean-De-Luz et 1 sur Biarritz.
4 Place Louis XIV – 64500 Saint-Jean-de-Luz

Saint-Sebastien

Beti Jai

bar a tapas saint sebastien beti jai

Bar à tapas moderne et sympa, nous avons été attiré par cette adresse et nous n’avons pas hésité à pénétrer dans les lieux. Au final, des tapas très bon mais un peu gras !
Fermin Calbeton Kalea – 22 – 20003 Donostia –  Gipuzkoa –  Espagne

Oiartzun

Après les tapas, une envie de glace ! Mais pas n’importe lesquelles, nous avons choisis Oiartzun des glaces artisanales tout simplement délicieuses ! Nous avons goûté noisette, gianduja, pistache et amande. Les glaces aux oléagineux faisaient ressentir le grain des fruits secs, c’était super bon !
Ijentea Kalea – 2 – 20003 Donostia –  Gipuzkoa – Espagne

488 jours

488 jours, pourquoi ? La séance d’engagement ça vous parle ? Vous voyez où nous voulons en venir ? 488 jours est le temps qui reste avant notre D-Day ! Flomarin se marient mais il va falloir être patient.

engagement flomarin couple statique

Pour la petite histoire, lors de notre séjour au Pays Basque, nous sommes passés devant un château bien caché. Curieux,  nous garons la voiture et marchons en sa direction. Quelques minutes plus tard, nous voilà dans le parc du Château d’Abbadia à Hendaye.
Emerveillé par le cadre offrant une vue à 360° avec l’Atlantique d’un côté et les Pyrénées de l’autre, nous vient l’idée de débuter un shooting photo. Après réflexion, nous décidons de rendre ce moment clé de notre engagement. Nous ramassons quelques fleurs des champs et nous partons pour un DIY séance d’engagement.

engagement flomarin chateauDSC05351engagement flomarin marine fleur

Qu’est-ce qu’une séance d’engagement ?

C’est à la mode de nos jours, cela consiste à faire un shooting photo de couple en vue d’un mariage à venir.

À quoi ça sert ?

Tout simplement à se faire plaisir, à marquer l’instant, à s’amuser, partager ensemble mais aussi apprendre à apprivoiser à deux l’objectif. Elle permet aussi d’établir un premier lien avec le photographe. À savoir qu’elle se facture en moyenne 300€.

Pourquoi un DIY ?

C’est gratuit. Il n’y a pas de contraintes, vous faites ce que vous voulez comme vous voulez quand vous voulez où vous voulez. Elle permet également de nous faire rire mais aussi de faire rire les passants. Pour la petite anecdote, derrière cet air apaisé et serein se cache un sprint de folie, car il faut mettre le retardateur pour réaliser soi-même ses clichés.

engagement flomarin casquetteengagement flomarin couple chateau

engagement flomarin couple run