IronMan 70.3 de Barcelone

Il y a un peu plus d’une semaine, je prenais le départ de mon premier Ironman 70.3 sur la plage de Calella, près de Barcelone. Je souhaite vous faire un compte rendu de cette expérience et par la même occasion reprendre du service sur le blog.

DSC08596.jpg

L’Ironman c’est quoi ?

L’Ironman est une compétition extrême, un triathlon longue distance qui existe en deux versions, 70.3 et 140.6, correspondant à la distance totale parcourue en miles.
70.3 : 1,9km de Natation / 90km de Vélo / 21km de Course à pied
140.3 : 3,8km de Natation / 180km de Vélo / 42km de Course à pied
Pour cette année 2018, je m’étais fixé comme défi de terminer un Half Ironman (70.3). J’ai choisi celui de Barcelone car je voulais nager en mer et le faire à l’étranger.

Une prépa suffisante mais nécessaire.

En m’inscrivant sur cette course, je m’étais fixé comme seul objectif de le terminer. Après seulement quelques mois d’expérience dans le triathlon je voulais garder une ambition modeste.
Après le semi-marathon de Toulouse, j’ai pris quelque semaines de repos puis repris l’entrainement. Cependant, j’ai réellement entamé ma préparation pour cette échéance début janvier. En ayant comme seul objectif de finir, je suis resté léger sur les entrainements. Je me suis organisé seul mon plan d’entrainement et j’ai donc fait quelques erreurs de parcours.

Malgrès tout, 3 semaines avant Barcelone, j’ai fait une estimation de mon temps et j’espérais pouvoir m’approcher des 6h de course.

Perfect check in !

Nous sommes arrivés la veille sur Calella afin de récupérer mon dossard et de mettre le vélo au parc.
Ironman est un label qui à une organisation parfaite. Je récupère rapidement mon dossard et file au briefing. Les règles sont strictes, 0 drafting autorisé.
Avant de déposer mon vélo et mes sacs pour les transitions du lendemain, j’organise toutes mes affaires. Je prend le temps de bien vérifier de rien oublier et de checker mon vélo. En route pour le parc. Au dépôt du vélo, l’ambiance est détendue, j’en profite pour admirer les différents bolides.
Je quitte la zone Ironman assez serein et on file à l’appartement. Repas riche et au lit de bonne heure pour être en forme.

Get up stand up

4H30 – Le réveil sonne ce 20 Mai 2018. Un petit déj’ copieux, riche en glucides pour faire le plein d’énergie. Une douche froide puis j’enfile ma tri-fonction, check mon sac puis go pour la dernière vérification du vélo.
Arrivé au parc, je sens la tension générale, tout le monde est concentré. Je me met dans ma bulle avant de mettre ma combinaison et de rejoindre la plage.

DSC08599

Nage qui peut !

Quelques minutes après le départ des pros, c’est à mon tour de me jeter à l’eau. Les 300 premiers mètres sont en direction de l’horizon, avant de tourner à la première bouée et de longer la plage. À 500m parcourue, ma montre vibre pour me prévenir et je suis à moins de 9min. Je suis parti vite par rapport à mon SAS de départ (prévision de 35min), je m’en suis rendu compte car jusqu’à mi-parcours j’ai fait que doubler. Puis, je me retrouve seul et décide de rallonger le parcours d’une centaine de mètre…
Je sors finalement à 34min36s de l’eau ! Bien mieux que mon objectif.

DSC08600

Roule ma poule

Après une transition correcte, c’est motivé que j’attaque la partie vélo avec comme objectif de passer sous les 3h30min. On fait 3km dans Calella avant de sortir de la ville et de rejoindre l’arrière pays. J’ai le parcours en tête, 3 bosses, une au 21km, 45km puis 70km. Je gère bien mon effort, je m’hydrate et m’alimente suffisamment. Je ne m’occupe pas trop du chrono, mais à 10km de l’arrivée je me rend compte que je suis à 2h45min de course. Bien en avance sur mon objectif.
J’arrive au parc à vélo à 3h05min35s ! Super fier de moi.

Negative split but goal !

À peine descendu du vélo, je sens que mes jambes sont tétanisées et je me dis que le semi-marathon va être long. C’est 2 aller-retour qui nous attendent le long de la plage. Je pars trop vite sur les 2 premiers kilomètres, 4m15s/km à la montre. Mais plus j’avance dans le parcours, plus je sens que mes jambes sont faibles. Plus d’énergie sous le coude, je vois que je ralentie de km en km. Mais je m’étais promis de ne pas marcher. À 6m30s/km au 19ème kilomètre, l’approche de l’arrivée me reboost et je ré-accélère, un peu… 🙂
J’arrive sur le tapis rouge et je réalise que je l’ai fait.
Temps final 5h45min17s.

DSC08631

Une magnifique expérience.

Je resors de cette course plus fort. Dans l’ensemble j’ai très bien vécu l’effort et j’ai adoré la distance.
L’organisation Ironman est irréprochable. Si vous vous laissez tenter par un Ironman 70.3 je vous conseille vivement Barcelone. Par son parcours agréable et une météo parfaite.
Maintenant, on se tourne vers le Sprint de Montauban et le M de Revel, en attendant le prochain 70.3.

Ironaman 70.3 Barcelone

Flomarin

Une réflexion au sujet de « IronMan 70.3 de Barcelone »

  1. Coucou flo Pour ton premier’ je ne peux que te féliciter. Tu as vraiment assuré Biz Maïté

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s